Logo attelageportevelo.fr

Les porte-vélo sur hayon sont-ils interdits ?

Vous avez ouï dire que l’utilisation d’un porte-vélo sur hayon est interdite. Les premières interrogations et affirmations apparaissent sur internet dès 2004. Ainsi, pour tous ceux et celles qui se posent encore la question aujourd’hui, nous avons mené l’enquête.

Ce système de transport de bicyclettes est le premier à voir le jour. Depuis, de nombreux modèles de toit et sur attelage complètent la gamme.

Ils répondent tous à un engouement de plus en plus important pour les vélos et surtout une réelle envie de s’évader.

Alors, pourquoi est apparu un tel doute ? Quelle en est son origine ? Qu’en est-il à ce jour ? Découvrez enfin une réponse qui se veut le fruit de longues heures de lecture et de recherches.

Alors ? D’après vous, les porte-vélos sur hayon sont-ils prohibés en France ?  

Sommaire
Trois routes et un point d'interrogation
@Istock, neyro2008

Les risques du porte-vélo sur hayon

Pourquoi se demander si effectivement les porte-vélos de coffre ou hayon sont interdits ou vont le devenir prochainement ? 

L’ergonomie et la fiabilité

Tout d’abord, le support de vélos et son chargement demeurent en contact direct avec votre véhicule. De la sorte, des détériorations sont fréquentes : casse, rayures, chocs…

Il permet de transporter généralement deux à trois vélos. Par conséquent, une famille avec deux enfants sera limitée dans le déplacement des bicyclettes. Le plus petit vélo devra intégrer le coffre, limitant ainsi son usage lors de départ en vacances. 

De plus, avec l’apparition des VAE, les vélos sont de plus en plus lourds. Or, ils sont peu conseillés sur les porte-vélos sur hayon pour les raisons expliquées plus bas. 

Cependant, Mottez commercialise un modèle spécialement conçu pour le transport de 2 vélos électriques.

Nous vous laissons lire les commentaires qui ne sont pas des plus enthousiastes, comparativement à un équipement suspendu sur attelage de la même marque. 

Ensuite, leur système d’accroche reste probablement le moins fiable avec leurs crochets et leurs sangles textiles. Or, nous sommes responsables de notre marchandise aux yeux de la loi, sauf si vous pouvez prouver la défaillance du porte-vélo. 

Porte-vélo suspendu Mottez Shiva 2 elec
@Mottez
Porte vélo Mottez Jupiter 2 Elec
@Mottez

Des jurisprudences ont déjà eu lieu en ce sens, comme en 1993. Les biens ont dû être retirés du marché à cause de sangles déficientes conformément à l’article L221-1 du code de la consommation.

Mais sans défauts de conception avérée du produit, le Code de la route « Dimensions et conditions de chargement » vous engage en cas de souci.

Il doit être homologué. En France, il dépend de la norme R 18-904-4PR de juin 2008 (dernière ligne section transport et logistique). 

Enfin, tout comme les porte-vélos suspendus d’attelage, ils représentent un risque accru pour les cyclistes, motards… 

Connaissez-vous « l’effet corne de vache » ?

Imaginez-vous face à un taureau dans une arène. Un deux-roues sera exposé de façon identique. Raison pour laquelle, il est déconseillé de rouler avec de tels équipements à vide, afin d’éviter qu’un usager de la route ne s’empale. 

La visibilité

La visibilité arrière est en partie occultée. Si c’est dérangeant, ce n’est cependant pas un souci au regard de la loi.

En effet, l’Article R316-1 du Code de la route fait mention du pare-brise et des vitres latérales. D’ailleurs, depuis le 1er janvier 2017, en vertu de l’Article R316-3, il est formellement interdit de les teinter, afin de garder cette transparence et cette parfaite visibilité. 

Mais, la lunette arrière n’est citée nulle part. Elle peut donc être totalement occultée sans être en infraction. 

Attention toutefois à votre essuie-glace. Qu’il soit déclenché automatiquement ou manuellement, il n’aimera pas entrer en contact avec votre chargement. Vous risquez de tout endommager et de griller son moteur. Parfois, la seule solution pour le désactiver reste d’enlever le fusible lui correspondant. Contraignant ?

Moteur d'essuie-glace monté sur une voiture
@Istock, Ricky Kurniawan

De plus, l’Article R316-6, alinéa I, stipule : « Tout véhicule à moteur… doit être muni d’un ou de plusieurs systèmes de vision indirecte, disposés de façon à permettre au conducteur de surveiller de son siège la route vers l’arrière du véhicule quel que soit le chargement normal de celui-ci et dont le champ de visibilité ne comporte pas d’angle mort notable susceptible de masquer un véhicule s’apprêtant à dépasser. »

Donc, si vos bicyclettes gênent la vision, il vous faudra peut-être ajouter un rétro additionnel, selon les conditions de l’article 2, arrêté du 20 novembre 1969 relatif aux rétroviseurs des véhicules

En outre, la plaque d’immatriculation ainsi que les feux arrière doivent rester visibles. Or, c’est très rarement le cas avec un porte-vélo sur hayon. Au regard du Code de la route sur l’éclairage et la signalisation des véhicules. (Articles R313-1 à R313-32-1), vous n’aurez pas d’autres choix que de poser un support de plaque avec répétiteur de feux.  

Qui dit « répétiteur de feux » dit obligatoirement la présence d’un faisceau électrique pour attelage. Le prix varie selon la voiture. Si vous n’aimez pas le bricolage, ajoutez la main-d’œuvre pour l’installation. L’avantage principal du tarif s’en trouve quelque peu diminué. 

Donc, il peut parfois être intéressant de se renseigner sur le coût d’un attelage qui possède plusieurs usages possibles et vous permet d’implanter un équipement plus fiable et sûr pour le transport de vos bicyclettes. 

Qu’en est-il du feu de stop additionnel ou troisième feu-stop ?

L’Article R313-7 alinéa I précise que « sauf dispositions différentes prévues au présent article, tout véhicule à moteur ou toute remorque dont le poids total autorisé en charge est supérieur à 0,5 tonne doit être muni à l’arrière de deux ou de trois feux-stops émettant vers l’arrière une lumière rouge non éblouissante. »

En fait, celui-ci est devenu obligatoire au 1er octobre 1998 pour toutes les voitures produites à compter de cette date-là. Donc, aucune exigence n’existe pour les véhicules commercialisés avant.

Par conséquent, s’il est présent d’origine, il est soumis aux mêmes règles que les autres feux. Il doit rester fonctionnel et visible. Donc, si ce feu de stop additionnel est en grande partie dissimulé, vous êtes, selon la loi, dans la contrainte d’en ajouter un. 

Pour information, si vous vous rendez en Espagne ou en Italie avec votre porte-vélo sur hayon (ou sur attelage), vous devez apposer, en sus, un panneau signalétique rayé de 50 cm de côté. Cette obligation vise à augmenter considérablement la visibilité du chargement et à prévenir d’éventuels accidents. Elle permet ainsi aux véhicules suiveurs de prendre les mesures adéquates de distance, afin d’anticiper un éventuel freinage d’urgence.

Espagne et Italie deux drapeaux ensemble
@Istock, Oleksii Liskonih

Pour pallier tous ces frais induits par le Code de la route, Thule a créé un porte-vélo plateforme sur hayon : Thule Outway platform.

Porte-vélo Thule Outway pour 2 vélos
@Norauto

Ainsi, vos feux et plaques minéralogiques restent apparents, donc nul besoin d’investir dans des dispositifs supplémentaires. Assurez-vous tout de même que votre troisième feu-stop n’est pas totalement caché.

Thule précise, dans ses consignes de sécurité, les obligations suivantes. 

« Dans la catégorie des véhicules du premier type, approuvés après le 1er octobre 1998, le porte-vélos sur hayon arrière et/ou le chargement ne doivent en aucun cas couvrir le troisième feu stop, qui doit pouvoir être visible à partir de : 

  • 10 degrés à gauche et à droite de l’axe longitudinal du véhicule ;
  • 10 degrés au-dessus et 5 degrés en dessous de l’axe horizontal. Si ces mesures ne sont pas respectées, il est impératif d’installer un feu-stop de remplacement. »

Nous vous laissons apprécier ces subtilités de visibilité. Cependant, nous n’avons trouvé aucun texte de loi qui corrobore cette information en France (sachant que la société Thule est suédoise).    

Pour connaître la réglementation concernant les porte-vélos, ainsi que le montant des amendes encourues, rendez-vous ici.

Alors, porte-vélo sur hayon interdit ou non ?

Une polémique est partie en 2004 à ce sujet, car une grande enseigne française de sport avait retiré de la vente tous les modèles de porte-vélo de coffre/hayon, toutes marques confondues. En fait, il s’agissait d’une décision interne à la suite de nombreux retours de clients mécontents. Le matériel était jugé peu fiable, les sangles textiles cédaient, engendrant des décrochages, donc potentiellement des accidents de la route. 

Défauts de fabrication, mauvais usages ? Il semblerait que ce soit la combinaison de ces deux facteurs. 

Mais, après recherches, nous n’avons trouvé aucun texte de loi en ce sens.

De plus, à ce jour, nous avons, par contre, pu constater que les porte-vélos sur hayon ont réintégré le catalogue de cette enseigne.

Toutefois, s’il n’apparaît aucune interdiction en France de la part des autorités. Il en existe pour certains véhicules.

En effet, selon leur conception, les constructeurs automobiles indiquent parfois une incompatibilité avec ce type de matériel. 

Les raisons peuvent être diverses :

  • la présence d’un becquet ;
  • un hayon qui ne peut supporter le poids d’un tel équipement ;
  • un cabriolet ;
  • pas de possibilité d’accrocher un tel système de porte-vélo, car les véhicules ne possèdent pas d’armatures hautes et la vitre est simplement collée. 

La réponse se trouve dans le manuel de votre voiture. Si tel n’est pas le cas, les fabricants de porte-vélos sur hayon mettent la notice de montage à disposition sur leur site. Vous y dénicherez le catalogue des automobiles autorisées pour chacun de leur formule sur coffre.

Cependant, pour information, le porte-vélo n’a pas été testé sur chacun des modèles cités. La liste est faite en fonction des contraintes techniques et de la compatibilité ou non du véhicule. 

Il est toujours préférable de s’enquérir directement auprès du concessionnaire.

Sur les notices de votre voiture, vous trouverez souvent les barres de toits indiquées, mais pas les porte-vélos sur hayon. Parfois, la mention de l’interdiction est faite sur un fascicule qui complète le manuel d’utilisation.

Face à l’engouement pour les bicyclettes et de ce fait au support de vélo, des attelages spécialement conçus à cet effet (fix4bike) ont vu le jour. Ils autorisent une plus grande sécurité et un meilleur maintien des porte-vélos sur attelage.

D’ailleurs, Thule propose deux porte-vélos sur attelage spécifiquement inventé pour ce système de crochet :

  • Le Thule Velocompact F pour 2 vélos ;
  • le Thule Easyfold XT F décliné en 2 et 3 vélos.
Porte vélo Thule Velocompact F
@Thule
Porte vélo Thule easyfold xt f 3
@Thule

Concernant un porte-vélo sur hayon, on peut se demander si les constructeurs les prennent en compte lors de l’élaboration du cahier des charges.

Par exemple, ils reposent sur le haut du bouclier arrière (communément appelé pare-chocs).

Ce dispositif est réalisé en matière synthétique. Ainsi, il se déforme pour absorber les collisions. Sa fonction première reste donc la sécurité des usagers de la route. Les créent-ils pour supporter une charge verticale conséquente ? 

Connaissez-vous la résistance de votre hayon ou de votre porte de coffre aux forces d’arrachement entraînées par les sangles ? 

À cela s’applique l’effet vortex. Des concepteurs d’éoliennes nous expliquent simplement ce principe : « lorsque le vent traverse un obstacle, son écoulement est modifié et génère des tourbillons. Quand la fréquence des forces exercées est suffisamment proche de celle de l’obstacle, ce dernier commence à osciller et à entrer en résonance avec le vent. »

Les porte-vélos sur hayon ou coffre sont-ils interdits ? Non ! Sont-ils compatibles avec tous les véhicules ? Non plus !

Cette interrogation traîne sur la toile depuis le début du siècle, mais elle n’est pas fondée en France. Rien ne vous empêche donc de monter un porte-vélo sur hayon, tant que vous respectez les règles en vigueur.

Cependant, avant son achat, vérifiez la concordance du modèle choisi avec votre automobile. En effet, les dégâts occasionnés à cause d’un véhicule non adapté engagent votre responsabilité et non celle du revendeur ou du constructeur. 

Les préconisations indiquées par le fabricant de porte-vélos sont données à titre indicatif.

 Vous devez vous assurer auprès de votre concessionnaire sur la possibilité ou non de transporter ce genre de matériel. Lorsque nous restons conscient. e. s des conséquences qu’un décrochage peut entraîner, la question ne se pose pas.

Si vous désirez connaître les particularités notables de chaque solution de porte-vélo, nous vous donnons rendez-vous ici

Avant de vous quitter, nous vous souhaitons :